Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:16

 

 

 

cgt oe

 

 

 

 

 

   Pour information aux syndiqués de la ville d'amiens

 

 

   une permanence sera tenue les mercredi matin

 

 

   de 9ha 12h  au local syndical. Par le camarade 

 

 

   Derbersse  jean pierre  qui ce tiendra a votre disposition, il

 

 

 

 

   repondra a vos préocupations, ou transmettra si nécessaire.

 

 

 

 

 

 

                   Syndicalement         Bruno Ssacleux

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 14:31
Réforme des rythmes scolaires | tract de la CGT agglomération paloise
 
 

Il est encore temps de mettre en oeuvre une réelle concertation pour une réforme des rythmes scolaires associant de manière positive toutes les composantes de la communauté éducative.

Le gouvernement a en effet fixé au 31 mars la date limite pour repousser l’application de la réforme à la rentrée 2014 et prendre le temps nécessaire à une concertation positive.

Les personnels municipaux, superbement ignorés dans un premier temps (voir page 3 notre tract « Le mépris, ça suffit » adressé en Mairie et distribué à partir du 14 février) sont désormais mentionnés dans les courriers aux parents et invités à des groupes de travail !

Oui, nous revendiquons depuis toujours que l’avis des salariés soit pris en compte, et pas seulement à la marge (comme pour les installations nautiques).

 

 

Pour faire entendre cette exigence, nous proposons au personnel de la Ville de Pau, de la CDA et des autres Communes de l’Agglomération, un mouvement de grève et de manifestation pour le jeudi 28 mars, (cette date ayant été choisie nationalement par plusieurs fédérations syndicales d’enseignants dont la CGT) de 10h à 12 h pouvant s’étendre à la journée là où les conditions seront réunies.

 

 

Un rassemblement serait organisé Place Royale à Pau à 11 heures. Nous déposerons donc un préavis dans ce sens, et chercherons à négocier, la grève étant pour la CGT un moyen d’action et non un objectif.

 

 

Télécharger le tract au format PDF

PDF - 804.2 ko 
Partager cet article
Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 16:23
Pétition : Pour les salaires et l’emploi public
 

 

 

 

Nos organisations syndicales constatent qu’à ce jour la valeur du point d’indice est toujours bloquée et ce, depuis juillet 2010.

Cette situation sans précédent a de graves répercussions sur les rémunérations et le pouvoir d’achat de tous les agents de la Fonction publique. Au-delà de ses effets désastreux pour les personnels, une telle politique salariale pénalise la nécessaire relance économique ce qui contribue de fait à la dégradation de l’emploi.

De fait, les pertes intervenues, la dépréciation des carrières et le tassement des grilles ont atteint des niveaux insupportables. Alors que le gouvernement semble ne pas vouloir rompre avec cette politique désastreuse pour 2013, nos organisations syndicales estiment à l’inverse que l’augmentation immédiate de la valeur du point est une nécessité.

Sur l’emploi public, le gouvernement n’ouvre pas de réel espace de dialogue social. La poursuite – quand ce n’est pas l’aggravation – des suppressions d’emplois dans de nombreux secteurs handicape lourdement la qualité du service public rendu et détériore encore les conditions de travail des personnels.

Nos organisations syndicales considèrent qu’il faut mettre un terme aux suppressions d’emploi et mettre en œuvre les créations et la politique de recrutement nécessaires à la qualité des missions de services publics.

Pour :
- L’augmentation de la valeur du point d’indice dès 2013.
- Une politique de l’emploi à la hauteur des besoins du service public, ce qui implique l’arrêt des suppressions d’emplois qui obéissent à des règles purement comptables et la création des emplois nécessaires.

Signer cette pétition en ligne

 

 

 

PDF - 297 ko 
Pétition : Pour les salaires et l’emploi public

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 14:38
Pour le droit à la carrière des agents, contre la précarité : exigeons l’organisation régulière des concours et examens professionnels | Pétition en ligne
 

Pétition de la Fédération CGT des Services publics et de son Union Fédérale des Ingénieurs, Cadres et Techniciens

Précarité, manque d’effectifs, carrières bloquées : la situation des agents territoriaux ne cesse de se dégrader.

La défense du statut de la fonction publique territoriale passe par l’organisation régulière des concours et examens professionnels pour opérer les recrutements statutaires nécessaires aux besoins des collectivités et permettre le droit à la carrière des agents.

La mise en place du NES (Nouvel Espace Statutaire) conduit à de nouveaux freins à la carrière des agents de catégories C et B. Elle exige plus particulièrement l’organisation régulière des concours et examens professionnels de catégorie B, toutes filières confondues.

Le transfert au cours des lois successives (loi Hoeffel en 1994, loi Hortefeux en 2007) de l’organisation des concours et examens du CNFPT aux centres de gestion, sans être assorti d’obligation, ne permet plus de garantir la régularité de leur organisation.

Force est de constater (vraisemblablement pour des économies budgétaires) que de nombreux concours et examens ne sont plus organisés tous les ans, mais tous les 2 ans, 3 ans, voire même 4 ans, comme par exemple dans la filière culturelle.

La décision de la Fédération Nationale des Centres de Gestion de ne pas organiser en 2013 le concours d’attaché -pour la première fois depuis la création du cadre d’emplois des attachés territoriaux en 1984- est inacceptable.

Cette décision interdit l’accès statutaire à la fonction publique territoriale en catégorie A de tous ceux qui souhaitent y entrer, en particulier les étudiants. Elle est en contradiction avec la mise en œuvre de la loi Sauvadet de 2012 de résorption de l’emploi précaire dont le décret n°2012-1293 est paru ce 22 novembre.

Dans ces conditions, la fédération CGT des services publics et son UFICT exigent :
- l’ouverture des postes par les collectivités bien en amont des concours ;
- l’organisation régulière des concours et examens professionnels par les centres de gestion pour garantir les recrutements statutaires des fonctionnaires territoriaux toutes filières et toutes catégories permettant ainsi une véritable résorption de l’emploi précaire ;
- l’ouverture de négociations sur l’organisation des concours et examens professionnels pour garantir leur régularité ;
- l’organisation du concours d’attaché territorial en 2013.

 

 

PDF - 288.5 ko 
Pour le droit à la carrière des agents, contre la précarité : exigeons l’organisation régulière des concours et examens professionnels
Partager cet article
Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 09:58

Une bien triste nouvelle lu sur le Courrier Picard de ce jour :

Notre ami et camarade Freddy VERMEIRE

est décédé

le 19 Mars 2013

à l'âge de 56 ans, au HAVRE.

Pour celles et ceux qui l'ont connu, Freddy a été Secrétaire Général du Syndicat CGT Ouvriers et Employés des Municipaux d'Amiens dans les années 80. Il travaillait à l'origine au service de l'eau comme électricien puis au BAS (Bureau d'Aide Social) de la Ville.

Emigré ensuite à la Mairie du HAVRE, il y est très vite devenu Secrétaire du Syndicat CGT.

Ses obsèques auront lieu le lundi 25 mars à 10h00 au Havre

Partager cet article
Repost0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 13:33

 

 

Préavis de grève national pour le 28 mars 2013

 

 

Madame la Ministre,

 

 

Le 28 mars prochain, les personnels de l’Education nationale sont appelés à la mobilisation par plusieurs de leurs organisations syndicales, notamment sur les enjeux de la réforme des rythmes scolaires.

Comme vous le savez, celle-ci impacte les collectivités locales, avec des répercussions fortes sur leurs finances, leur fonctionnement et les personnels territoriaux, notamment ceux intervenant dans les domaines éducatif et périscolaire.

Compte tenu de la politique actuelle d’austérité, les implications financières de la réforme ont un impact négatif au-delà des services directement concernés.

En cohérence avec la position de la Confédération CGT, la Fédération CGT des Services publics revendique une réforme faite dans l’intérêt des élèves, garantissant de bonnes conditions de travail pour les personnels, et menée avec les moyens nécessaires, notamment pour les collectivités territoriales. Cela nécessite en particulier que ladite réforme soit construite dans des délais permettant d’en assurer la réussite.

A ce stade, tant en termes de concertation, de délais que de moyens mis en œuvre, la réforme élaborée par le ministère de l’Education nationale ne répond pas à ces conditions et suscite de fortes réserves et oppositions de la part de nombre des acteurs concernés, parmi lesquels les agents territoriaux que nous représentons et organisons. Sur la base des exigences exposées ci-dessus, la Fédération CGT des Services publics dépose donc un préavis de grève de 0h à 24h pour la journée du jeudi 28 mars 2013, préavis mis à la disposition des agents de la Fonction publique territoriale qui souhaiteront agir sur les enjeux de la réforme lors de cette journée d’action.

Nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

Pour la Fédération CGT des Services Publics, Baptiste TALBOT, Secrétaire général

  

PDF - 200.6 ko 
  
préavis national du 28 mars 2013
Word - 445.5 ko 
  
preavis national du 28 mars 2013 (version brut)

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:53
Communiqué CGT Fonction Publique : Salaires, pouvoir d’achat et carrières dans la Fonction publique : le compte n’y est vraiment pas !
 

A l’issue de la réunion de ce matin convoquée par la ministre de la Fonction publique sur les carrières et rémunérations dans la Fonction publique, la CGT constate que le gouvernement a fait le choix de ne pas répondre aux fortes attentes des agents.

Sur la question fondamentale de la valeur du point d’indice, la ministre a annoncé la poursuite du gel de la valeur du point. Cette décision lourde prolonge en la matière la politique du précédent gouvernement. Pour la CGT, ce choix inacceptable appelle une forte réaction des personnels et de leurs organisations syndicales.

Si la ministre a renouvelé ses fortes critiques concernant la journée de carence, et laissé entendre qu’une décision la concernant devrait être prochainement prise, l’annonce tant attendue de son abrogation n’a toujours pas été actée.

Sur la grille indiciaire, la CGT sera très offensive quant à l’ampleur du plan pluriannuel de reconstruction de la grille accepté par la ministre. Elle revendique d’ores et déjà que ce plan démarre dès 2013 et non à partir de 2014, date retenue par la ministre.

La CGT acte positivement le dé-contingentement du 8ème échelon de la catégorie C, tout en considérant qu’il ne s’agit que d’une première mesure qui en appelle de bien plus ambitieuses en matière de revalorisation de la grille. Elle entend que, dans ce cadre, la ministre mette en oeuvre sa volonté formulée ce jour de rééquilibrer le rapport entre part indemnitaire et part indiciaire, au profit de cette dernière.

Sur la suppression de la prime de fonction et de résultats, demandée de longue date par notre organisation et d’autres, la CGT reste interrogative et vigilante puisque la ministre a semblé tracer la perspective d’un nouveau dispositif indemnitaire restant au moins en partie fondé sur la « valeur professionnelle ».

Au global, pour la CGT, le compte n’y est vraiment pas.

Notre organisation maintient que l’austérité n’est pas une fatalité et que d’autres choix économiques sont possibles. Les 193 milliards de cadeaux fiscaux et d’exonérations donnés chaque année au patronat constituent pour une grande part des dépenses publiques infondées et inutiles. Il y a là largement les moyens nécessaires pour des choix de progrès pour la Fonction publique, ses agents et donc la population. Il y a là aussi matière à favoriser le développement économique, la politique industrielle, l’aménagement harmonieux du territoire.

Dans le prolongement de la journée du 31 janvier, la CGT considère que la construction du rapport de force doit se poursuivre. D’ores et déjà, elle oeuvre à la construction de nouvelles étapes unitaires de mobilisation.

Télécharger au format PDF

 

 

 

PDF - 167.4 ko
Communiqué de presse Fonction publique du 7 février 2013
Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:44
Pétition : Pour les salaires et l’emploi public
 

 

 

 

Nos organisations syndicales constatent qu’à ce jour la valeur du point d’indice est toujours bloquée et ce, depuis juillet 2010.

 

Cette situation sans précédent a de graves répercussions sur les rémunérations et le pouvoir d’achat de tous les agents de la Fonction publique. Au-delà de ses effets désastreux pour les personnels, une telle politique salariale pénalise la nécessaire relance économique ce qui contribue de fait à la dégradation de l’emploi.

 

De fait, les pertes intervenues, la dépréciation des carrières et le tassement des grilles ont atteint des niveaux insupportables.

 

 Alors que le gouvernement semble ne pas vouloir rompre avec cette politique désastreuse pour 2013, nos organisations syndicales estiment à l’inverse que l’augmentation immédiate de la valeur du point est une nécessité.

 

Sur l’emploi public, le gouvernement n’ouvre pas de réel espace de dialogue social. La poursuite – quand ce n’est pas l’aggravation – des suppressions d’emplois dans de nombreux secteurs handicape lourdement la qualité du service public rendu et détériore encore les conditions de travail des personnels.

 

Nos organisations syndicales considèrent qu’il faut mettre un terme aux suppressions d’emploi et mettre en œuvre les créations et la politique de recrutement nécessaires à la qualité des missions de services publics.

 

Pour :
- L’augmentation de la valeur du point d’indice dès 2013.

 


- Une politique de l’emploi à la hauteur des besoins du service public, ce qui implique l’arrêt des suppressions d’emplois qui obéissent à des règles purement comptables et la création des emplois nécessaires.

 

 

 

Signer cette pétition en ligne

 

PDF - 297 ko
Pétition : Pour le

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:12
CSD 13 | Non à l’Euro-métropole de la marchandisation des territoires
 
Parce que, le service public est la condition du « vivre ensemble »,
- Parce que, nous sommes attachés aux principes d’égalité du « service-public », pour tous les citoyens, quelque soient leurs conditions de ressources,
- Parce que, le service public statutaire est la garantie du citoyen d’avoir le même service, sur tout le territoire National,
- Parce que, le service public est une réponse de qualité à proximité, ce que le marché (fondé sur la globalisation) ne sait pas faire,
- Parce que, le service public, c’est celui qu’on appelle quand on n’a plus rien (solidarité, secours, santé etc.),
- Parce que, le service public est l’outil du « développement humain durable », dans l’équilibre solidaire des territoires (rôle de l’impôt),
- Parce que, le service public est un investissement de la société pour elle-même, et pas pour le profit des rentiers du C.A.C 40 (Véolia, Suez etc.).

Nous sommes opposés à l’Eurométropole qui détruit les communes et le département, base de la démocratie et les services publics locaux, outils de la démocratie.

 

 

 

 

 

La CGT vous appelle à manifester le 28 mars 2013 à Marseille
Départ 10 heures devant la Mairie de Mairie





PDF - 506.7 ko
Tract Euro-métropole de la marchandise


PDF - 449.4 ko
Pétition "Non à l’Eurométropole"

+ d’infos pour les militants ici







 

Partager cet article
Repost0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 15:32

Rythmes scolaires

 

 

Une réforme qui concerne les enseignants, mais aussi les agents de la fonction publique territoriale
 
 

mardi 19 février 2013 , par Sabine Ferry

La réforme des rythmes scolaires s’inscrit dans une perspective annoncée du gel de la dotation globale de fonctionnement pour 2014 et 2015.

 

 Mais si l’inquiétude des collectivités locales porte davantage sur le surcoût occasionné par sa mise en œuvre, la Fédération CGT des services publics tient à souligner qu’elle génère également des craintes, aussi bien chez les enseignants que chez les agents de la fonction publique territoriale concernés qui interviennent tant sur le temps scolaire que périscolaire (ATSEM, animateurs, auxiliaires de vie scolaire...).

 

Pour la CGT, cette réforme ne peut être mise en œuvre sans une transformation de l’organisation du temps scolaire en lien avec les contenus et finalités de l’Éducation.

 

Pour mener à bien les transformations dont l’école a besoin, « il faut un projet éducatif ambitieux et une véritable loi d’orientation qui ne se limite pas à quelques mesures de saupoudrage », précise la CGT des Services publics.

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0