Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 11:43

Expression commune du 19 octobre 2010

Les jeunes exigent un droit à la retraite et à l’avenir

Les organisations syndicales de salariés CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA et les organisations de jeunesse FIDL, UNEF, UNL se sont rencontrées le lundi 18 octobre dans le respect de l’indépendance, du rôle et des prérogatives de chacun. Elles ont convenu d’une expression commune sur le sens et l’ampleur de la mobilisation actuelle contre le projet de loi portant sur la réforme des retraites.

 

Notre pays vit un mouvement social d’une ampleur exceptionnelle. Le projet gouvernemental de réforme des retraites rassemble désormais contre lui des millions de salariés, de demandeurs d’emploi, d’étudiants et de lycéens. La mobilisation de ces jeunes aux côtés des salariés témoigne du refus de cette réforme qui ne garantit pas leur droit à une retraite future.

 

Les jeunes générations ont très bien compris ce que sous-tend ce projet de réforme : un recul incessant de l’âge de départ en retraite, le recul des droits associés, l’absence de garanties assurant la pérennité du système par répartition. Le recul des bornes d’âge contribue à retarder l’entrée dans la vie active des jeunes.

 

Après avoir martelé que sa réforme visait à conforter le système de retraite pour les jeunes générations, le gouvernement leur dénie maintenant le droit de s’en mêler.

 

Ainsi pour le gouvernement, il serait raisonnable et courageux de faire des projections à quarante ans, mais il est complètement déplacé que les générations concernées s’en préoccupent.

 

Aujourd’hui avec les retraites, comme en matière de droit du travail, nous refusons que les jeunes servent d’alibi ou de variable d’ajustement, ce qui aboutirait à en faire une génération sacrifiée. Cette réforme les concerne au plus haut point comme les concerne l’ensemble des questions économiques et sociales.

 

À l’instar de nombre de salariés, les jeunes générations ont conscience que l’avenir doit et peut passer par une autre approche fondée notamment sur un autre partage des richesses reconnaissant le travail et les travailleurs et une autre politique de l’emploi. Est également envisageable une meilleure prise en compte des temps de formation et d’inactivité forcée dans le calcul des annuités ouvrant droit à la retraite.

 

Cette mobilisation des jeunes aux côtés des salariés témoigne non seulement du refus de cette réforme qui hypothèque le droit à une retraite future pour les jeunes, mais également de l’inquiétude d’une génération qui, faute d’autres choix, risque de vivre moins bien que les générations précédentes.

 

Nous refusons que le gouvernement y réponde par le déni et la répression.

 

Les jeunes sont confrontés à un monde de plus en plus injuste, qui ne parvient pas à leur offrir des perspectives d’avenir et d’ascenseur social.

 

L’accès et la réussite de tous à l’éducation se heurtent à l’insuffisance des moyens et des choix politiques qui aujourd’hui les fragilisent. La situation de l’emploi et le chômage massif exercent une pression qui entraîne déqualification et précarité sur le marché du travail. L’emploi serait devenu un « luxe ». Droit à la formation, accès au logement, à l’autonomie, emploi des jeunes, statut social de la jeunesse en formation : ces questions doivent être remises au coeur d’une autre politique sociale des employeurs et du gouvernement.

 

Aux côtés des salariés et de leurs organisations syndicales, les lycéens et étudiants portent une part de rêve partagé pour renouer avec l’idée de progrès et de bonheur. Ils prennent leur avenir en main

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 11:19
Décisions connues de reconduction de l’action dans la continuité du 12 octobre (état non exhaustif au 19 octobre à 18h30)

Les informations ne cessant d’affluer, ce bilan est incomplet. Il ne traite pas la journée d’action du 19 octobre, qui fera l’objet d’un autre bilan.

Sous des formes diversifiées, allant de 1h à 24h de grève, des actions sont décidées dans 65 départements pour la période du 13 au 22 octobre :

La tendance générale est à la reconduction de l’action et à l’élargissement du nombre de collectivités impactées



Pour lire la suite:

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/spip.php?article4295link
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 11:00

Vous trouverez les photos de la matinée d'action du 19 octobre 2010 portant sur les retraites dans la colonne de droite.

 

Plusieurs services étaient représentés:

 

Nettoiement (principalement le secteur Ouest) la Police Municipale, la bibliothéque, l'ESAD, le service courrier, les espaces verts, les maisons de retraite, déchets ménagers, le CTM Fêtes et cérémonies, le service de l'eau.....

 

Dès 04h00 du matin, le site Saint ladre fut bloqué .

 

A 06h30 sous l'impulsion des agents du service de l'eau, le carrefour Chateu milan fut également bloqué.

 

A 06h35 arrivée de l'élu d'astreinte sur les piquets de grève

 

Escorte du camion CGT par la Police Municipale "aux giro, 2 tons" sous l'air de "L'internationale".

 

A 08h00 distribution de tracts en mairie central.

 

A 13h00 rassemblement dans la cour de l'hôtel de ville

 

A 14 h30 manif à la MACU en présence de plus de 20 000 manifestants.

 

Et à 17h00 l'assemblée générale qui a décidé des actions à mener ce jour.

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 20:37

On ne nous dit pas tout, sur les retraite !


Ils se gardent bien d'en parler !
 

 Par un vote du 3 septembre 2010, les députés ont rejeté à la quasi-unanimité l'amendement n°249 Rect. proposant d'aligner leur régime
spécifique de retraite (dont bénéficient également les membres du gouvernement) sur le régime général des salariés.

  

Alors qu'ils n'ont de cesse d'expliquer l'importance de réformer rapidement un régime de retraite en déficit, les parlementaires refusent donc d'être soumis au régime de retraite de la majorité des Français.
 
C'est ce qu'ils appellent une réforme "juste" paraît-il !
 
A faire suivre.
 
Les Français ont le droit de savoir ...


 

source :  http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/2770/277000249.asplink

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 20:19
La mobilisation est toujours soutenue par 71% des français

lundi 18 octobre 2010, par Isabelle Chasserant

Selon un sondage CSA* pour Le Parisien, réalisé les 15 et 16 octobre et publié ce lundi, 71% des français ont de la sympathie envers le mouvement contre la réforme des retraites.

 

Ce soutien aux opposants à la réforme augmente régulièrement depuis début septembre, puisque, dans les précédentes enquêtes CSA, cet appui atteignait 62 % le 7 septembre, 68 % le 23 septembre, 71 % le 2 octobre et 69 % le 12 octobre.

 

« 81 % des 25-29 ans et 79 % des 30-39 ans soutiennent ou sont en sympathie avec le front syndical qui s’oppose à la réforme. C’est le cas aussi, à 63 %, des plus de 50 ans. A noter que, toutes tranches d’âges confondues » analyse Le Parisien, qui souligne également que « les femmes sont encore plus nombreuses que les hommes à soutenir le mouvement (respectivement 76 % et 64 %). Les ouvriers (79 %) employés (83 %) et chômeurs (86 %) font aussi partie des gros bataillons qui soutiennent l’action des syndicats. »

 

*Sondage CSA/Le Parisien-Aujourd’hui en France réalisé par téléphone les 15 et 16 octobre 2010 auprès d’un échantillon représentatif de 1002 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas (sexe, âge et régions)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 20:12

Publicité mensongère du gouvernement

 

La Cgt rétablit la vérité !!!
 

À grand coup de propagande, le gouvernement s’essaie à faire prendre des vessies pour des lanternes aux salarié(e)s.

 


Sur les onze mesures qu’il présente comme des avancées en faveur des femmes, neuf existent déjà, une est un recul, une seule constitue une avancée.

 

 

Voir le tract gouvernemental et les commentaires de la Cgt (2 pages pdf)

 

http://www.cgt.fr/IMG/pdf/181010_tr_pub_gouvt.pdflink

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:56
Un vote au senat rétablit la reconnaissance de la pénibilité pour toutes les infirmières hospitalières

lundi 18 octobre 2010

 

Communiqué commun Cgt - Fédération Cgt Santé et action sociale

 

Cette importante avancée doit donner confiance à tous, nous pouvons et nous devons gagner !

 

Vendredi 15 octobre au soir, les sénateurs ont supprimé la discrimination qui existait entre certaines infirmières. Ils ont déposé un amendement au projet de loi sur les retraites, qui abroge l’article 37 de la loi sur le dialogue social dans la Fonction publique. Cet article proposait aux 300 000 infirmières des hôpitaux publics « un marchandage ou plutôt une arnaque » (comme l’ont dit certains sénateurs) inacceptable : l’augmentation des salaires pour reconnaissance de la qualification, contre l’abandon de la retraite à 55 ans pour pénibilité !

 

Le président de la caisse de retraite des fonctionnaires hospitaliers et territoriaux, également sénateur, a déclaré très justement : « Les infirmières sont sacrifiées par ce projet de loi ».

 

Depuis de nombreuses années, les infirmières diplômées d’État (IDE) de la fonction publique hospitalière réclament une réelle reconnaissance salariale sans contrepartie. La CGT revendique qu’elle soit étendue aux autres infirmières du public et du secteur privé.

 

Ce vote au Sénat est une première avancée, qui est à mettre à l’acquis de l’engagement de tous les personnels hospitaliers mobilisés lors de toutes les journées d’action interprofessionnelles, notamment les IDE. Depuis 7 mois les infirmières anesthésistes diplômées d’État (IADE) se mobilisent contre les attaques portées à leur profession et contre la remise en cause de la reconnaissance de la pénibilité.

 

Mais attention, même voté lors de la séance par les sénateurs, cet amendement peut encore être remis en cause par la commission mixte paritaire (Assemblée Nationale et Sénat).

 

Seule la mobilisation massive de toutes et tous les salari-és doit permettre de conserver la reconnaissance de la pénibilité et d’ouvrir des négociations sur la pénibilité de l’ensemble des métiers du secteur sanitaire et social.

 

Dans les secteurs de la santé et de l’action sociale, l’étranglement financier imposé, depuis plusieurs années, à nos établissements, a entraîné une dégradation des conditions de travail qui deviennent intolérables. Par ailleurs, la question de la pénibilité liée, notamment, au travail de nuit, aux horaires décalés et au port de charges lourdes est incontournable pour assurer la continuité du service public et des missions de service public dans lesquels sont engagées les salariés relevant de notre champ fédéral. Réduire cette question à l’invalidité est une véritable insulte, particulièrement dans nos professions très féminisées.

 

Le projet de loi de réforme des retraites reste inacceptable, il diminue les pensions des salarié-es et recule l’âge de départ. Des négociations doivent s’ouvrir pour permettre un financement pérenne de la retraite par répartition, la CGT a de nombreuses propositions pour permettre cela, et particulièrement une autre politique de l’emploi.

 

Nous devons amplifier les mobilisations en cours pour continuer de montrer notre détermination contre la réforme des retraites.

 

La CGT appelle tous les salarié-es à participer massivement à journée nationale unitaire de grève et de manifestations du mardi 19 octobre et à toutes les actions qui vont suivre.

 

Montreuil, le 18 octobre 2010

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:50

Le 19 octobre, portons un nouveau coup !

Et si ça ne suffit pas, on continuera !

 

Avec l’ensemble des professions en lutte dans l’unité, et dans la suite des précédentes journées d’action dont celle du samedi du 16 octobre, la Fédération CGT des Services publics appelle les agents des services publics territoriaux :


- à compter du 18 octobre, à se réunir partout de manière quotidienne en assemblée générale, pour continuer d’inscrire la mobilisation dans la continuité sous toutes les formes possibles et, là où les conditions sont réunies et dans l’unité la plus large possible, à mettre en débat la reconduction du mouvement du grève.

- à se mettre massivement en grève le mardi 19 octobre à l’appel de l’intersyndicale nationale et à participer toujours plus nombreux aux manifestations et rassemblements unitaires et interprofessionnels.


- en lien avec les structures interprofessionnelles, à généraliser sur tout le territoire les initiatives de lutte permettant de mettre sous pression les intérêts économiques du patronat.


- à multiplier les actions d’interpellation des représentants de l’Etat et de la majorité parlementaire.

 

Oui, nous pouvons gagner et obtenir une réforme de progrès social pour nos retraites ! Nous irons jusqu’au bout ! Nous ne lâcherons pas !

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 19:44
Communiqué des organisations syndicales CGT FO FAFPT UNSA CFTC SUD-CT SNUCLIAS/FSU de la Fonction publique territoriale

Retraites : dans l’unité syndicale, les agents de la Fonction publique territoriale disent « NON ! » au projet gouvernemental de réforme des retraites et exigent l’ouverture de réelles négociations

 

Les droits à la retraite des agents de la Fonction publique territoriale sont fortement menacés par le projet gouvernemental.

 

Composée à plus de 60% de femmes, à près de 80% d’agents de catégorie C et comprenant de nombreux métiers à fortes pénibilité et dangerosité, la Fonction publique territoriale est pleinement concernée par les effets régressifs du projet de réforme.

 

Les agents de la Fonction publique territoriale l‘ont bien compris et se mobilisent de façon croissante à chaque journée d’action depuis le 7 septembre. Depuis le 12 octobre, dans de nombreuses collectivités, elles et ils sont de plus en plus nombreux à poursuivre l‘action sous des formes diversifiées.

 

C’est pourquoi, les organisations syndicales CGT FO FAFPT UNSA CFTC SUD-CT SNUCLIAS/FSU de la Fonction publique territoriale appellent les agents :

- A se mettre massivement en grève le 19 octobre et à participer toujours plus nombreux aux manifestations et rassemblements dans le cadre de la journée unitaire d’action interprofessionnelle


- Après le 19, sur l’ensemble du territoire, à continuer d’agir en élevant le rapport de force au plus haut niveau possible, y compris par la grève reconductible là où les conditions sont réunies.

 

 

 

Elles appellent enfin à un rassemblement régional de leurs organisations d’Ile de France le jeudi 21 octobre 2010 à partir de 13 heures 30 au Ministère de la Fonction publique, rue de Grenelle à Paris [1] , pour interpeller le ministre Woerth et le secrétaire d‘Etat Tron sur les revendications des personnels territoriaux en matière de retraite, de salaires et d’emploi.

 

Elles considèrent que le gouvernement doit renoncer à imposer son projet et qu’il doit ouvrir de réelles négociations pour construire l’avenir de nos retraites sur des bases de progrès social.

 

Le 18 octobre 2010


Partager cet article
Repost0
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 18:50

Après le 12 octobre, on accentue la pression pour gagner !

 

Après une nouvelle mobilisation historique le 12 octobre, marquée notamment par une nouvelle progression du taux de grévistes dans la Fonction publique territoriale, l’heure est à la poursuite du mouvement !

 

Lire le tract :

 

http://www.spterritoriaux.cgt.fr/IMG/pdf_tract-Apresle12octobre.pdflink

Partager cet article
Repost0