Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 09:49
Une ouverture de façade, contrainte par le rapport de forces…

 

Le niveau de mobilisation du 24 juin dernier a contraint le gouvernement à afficher des intentions d’ouverture. Dans ce cadre, la CGT a rencontré les représentants du ministre du travail le jeudi 8 juillet.

 

En fait d’ouverture, les représentants du ministre ont indiqué que l’avant projet de loi n’évoluerait pas et qu’il sera effectivement examiné en l’état par le Conseil des ministres du 13 juillet. Ils avaient précisé, préalablement à la réunion, que seraient discutés la pénibilité, les carrières longues et la situation des polypensionnés.

 

Après avoir prononcé la déclaration ci-jointe, la délégation CGT a formulé des propositions sur chacun de ces points. Les représentants du ministre n’en ont retenu aucune. La seule évolution qu’ils semblaient prêts à accepter portait sur la prévention.

Les représentants du ministre ont confirmé, bien malgré eux, que la propagande sur les départs à 60 ans, pour tous les salariés ayant débuté leur carrière professionnelle avant 18 ans, était mensongère.

 

Sans doute faut-il relier l’arc-boutement ministériel à la pression du Medef, relayé avec zèle, comme on a pu le voir lors du débat parlementaire sur les TPE, par les députés UMP. Ces députés s’apprêteraient d’ailleurs à durcir par amendements le texte de loi.

 

L’attitude du gouvernement et de sa majorité conforte la pertinence du plan de travail estival de la CGT et de l’intersyndicale. La première étape doit donner lieu, dès ce 13 juillet, à des rassemblements devant les préfectures et à la remise des cartes pétitions.

 

Naturellement, la journée de grèves et de manifestations du 7 septembre fait d’ores et déjà l’objet d’une intense préparation.

Montreuil, le 9 juillet 2010

Partager cet article
Repost0

commentaires