Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:56
Communiqué de la Fédération CGT des Services publics :
le droit de grève doit être respecté par tous, y compris les élus UMP !
 

Depuis le 7 septembre, la dynamique du mouvement social ne cesse de s’amplifier. La Fonction publique territoriale prend toute sa part dans la mobilisation.

A tel point que la tentation de certains élus locaux de la majorité parlementaire est forte de faire pression sur les personnels pour casser l’élan qu’ils donnent à la mobilisation, notamment par des tentatives d’intimidation.

 

La Fédération des Services Publics tient à rappeler le droit à ces exécutifs locaux. Ainsi, dans la Fonction publique territoriale, le retrait de salaire pour grève doit être effectué pour la durée effective de l’arrêt de travail (c’est à dire heure par heure), et certainement pas pour une durée supérieure. Depuis les transferts consécutifs à la loi Raffarin, ce dispositif concerne d’ailleurs également les agents territoriaux des collèges et lycées.

 

Aussi les menaces de rétorsion financière, le chantage sur les carrières faits aux territoriaux (crèches et écoles) de la Ville de Marseille, dans la reconduction de la grève depuis le 23 septembre dernier, comme aux agents de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole et du CCAS, dans une presque totale unité (CGT – FSU – UNSA – CFTC – CFDT), sont inadmissibles. Si de telles menaces étaient mises à exécution, le procédé serait évidemment hors la loi.

 

Si le Maire de Marseille entend poursuivre sur cette voie, il trouvera donc face à lui une CGT déterminée à faire cesser des pratiques d’une autre ère et qui doivent aujourd’hui totalement disparaître de sa municipalité.

 

Nous appelons les organisations de la Fédération à faire remonter toutes tentatives d’obstruction au droit de grève dont le mouvement social montant ne saurait s’encombrer.

Partager cet article
Repost0

commentaires